Archives départementales sous série 1T

Archives départementales sous série 1T

1T79/44

 Documents concernant les écoles de La Bassée

  • 17 décembre 1860 : Bail d’une maison rue de Lens, appartenant à Louis Félix Costemand, maître d’hôtel à La Bassée, à la mairie de La Bassée pour servir d’école. Ce bâtiment est hôtel de l’Ecu d’Artois.
  • 26 octobre 1860 Délibération du conseil : Décision de trouver un logement convenable pour loger l’instituteur, le sien étant trop exigu.
  • 20 mai 1859 : Bail d’une maison à deux étages à l’angle de la rue des Prêtres et de la rue St Accart pour servir d’école. La maison appartient à Mr Debarge.
  • Plan de la maison destinée à l’école communale, au coin de la rue des Prêtres et de la rue St Accart. Mr Méresse Instituteur
  • Mr Duchâteau, chef d’institution libre subventionnée par la ville, à La Bassée.,

1T253/11

Enquêtes sur les monuments religieux :

  • 1807 : Enquête statistique sur l’église paroissiale de La Bassée : En bon état d’entretien, assez beau vaisseau d ‘une architecture élégante et hardie. Satisfaisant pour les besoins de la population.
  •  1838 :L’église fut rebâtie entre 1470 et 1486, le grand portail et le clocher actuel dates de 1699, les deux tourelles de 1717. La superbe charpente était apparente mais en 1777 on fit un lambris qui ôta à l’église ce qu’elle avait de sévère. Les combles de cette charpente sont criblés de boulets qui les ont déchirés ou coupés pendant les sièges de 1632 et 1637. Le calvaire replacé en 1817, où l’ancien avait été brisé et démoli en 1793, n’offre d’autre mérite que d’avoir été sculpté par Mr feu Boilly, artiste de la ville renommé pour modeler et sculpter les objets religieux. C ‘est lui qui aussi sculpté la chaire de vérité en 1802 ou 1803.L’hospice ne renferme rien de remarquable, les comptes existent depuis 1500. Il est sous la direction des Filles de l’enfant Jésus et renferme 38 vieillards et orphelins.Il a existé 2 couvents, l’un des Pères Augustins qui dirigeaient un collège, l’autre des Sœurs de St François qui soignaient les malades de la ville.

1T256/11

  • 1849, Mr Ybert maire de La Bassée propose de demander le classement de l’église comme monument historique. Le préfet demande alors l’exécution du dessin de l’église, devant la dépense qu’entrainerait cette production de pièce, Mr le Maire renonce à la demande de classement.