EPIGRAPHIE DES ANCIENNES SEPULTURES DU SUD DES WEPPES ET DU CAREMBAULT.

S'incrire (Gratuitement) pour avoir accès à la liste patronymique, laisser un commentaire, une info, une généalogie.

.

41 commnunes    8550 photos     3200 patronymes      1925  commentaires & généalogies  

Apprendre à utiliser Cimweppes

Toute image sera supprimée sur simple demande (cliquez ici)         Pour obtenir une photo en haute définition (cliquez ici))

Rechercher un mariage ou parcourir les recensements de 1906                                                     Vous désirez participer au projet: contact

Accueil / La Bassée /

La Bassée

3 commentaires

  • plancq - Mercredi 18 Juillet 2012 19:54
    A
    LA MEMOIRE
    DE

    ERNEST ALAVOINE

    CAPITAINE AU 2E ETRANGER
    CHEVALIER DE LA LEGION D'HONNEUR

    DRE DE LA MEDAILLE DU MERITE MILITAIRE
    DE SARDAIGNE

    TUE A MAGENTA
    A L'AGE DE 29 ANS

    SES COMPATRIOTES
    ET
    SES AMIS
  • plancq - Vendredi 18 Janvier 2013 18:51
    Obit d'Ernest Alavoine (16 juin 1859)
    Une cérémonie tout à la fois religieuse, touchante et populaire, a eu lieu aujourd'hui 16
    juin, en notre ville. Un obit solemnel donné par les habitants de La Bassée à la mémoire de
    Monsieur Ernest Charles Alavoine1, capitaine du 2ème régiment étranger, tué le quatre juin à
    la bataille de Magenta.
    Sorti de l'école de St Cyr le 1er octobre 1850, il entra sous lieutenant à la 1ère légion
    étrangère. Nommé lieutenant le 2 septembre 1854, puis capitaine le 20 septembre 1855, il
    passa en différents corps en cette qualité. Il resta définitivement dans les voltigeurs du 2e
    étranger après le licenciement de la 1ère légion. Ses premières campagnes se firent an Afrique
    de 1851 à 1854, en Crimée de 1854 à 1856, il retourna ensuite en Afrique. Il fut grièvement
    bléssé en différentes rencontres, notamment dans les campagnes de Kabilie en 1857 et 1858.
    Son courage et son intrépidité lui vallurent la croix d'honneur et plus tard la médaille de
    Sardaigne de la valeur militaire.
    Aimé de ses chefs, chéri de ses soldats, sa perte fut douloureuse pour l'un et pour l'autre.
    C'est le douze juin que la nouvelle de sa mort est parvenue à La Bassée, où il est né, le jour
    même où l'on célébrait la victoire de Magenta, ce qui a changé cette fête en un deuil; car
    Monsieur Alavoine était aimé de tous les habitants qui voyaient en lui poindre une illustration
    pour la ville. Déjà ils lui avaient décerné un révolver d'honneur comme marque de leur
    estime, aussi voulurent ils témoigner à son honorable famille qui habite cette ville, le regret de
    cette perte, par la cérémonie dont il est parlé plus haut, et durant laquelle le doyen officiant
    rappela par un petit discours improvisé, les vertus militaires de ce jeune héros, mort à vingt
    neuf ans, au milieu de sa carrière.
  • plancq - Samedi 11 Mai 2013 17:59
    Ernest Charles ALAVOINE voit le jour le jeudi 31 décembre 1829 à La Bassée (59) - Fr.
    Il est le fils légitime de Louis Francois ALAVOINE, Salineur à La Bassée, âgé de 37 ans environ et de Antoinette Adele DELOS. A sa naissance, il a pour frères et soeurs : Louise Adele (née en 1817), Adrienne Celine (née en 1818), Caroline Amelie (née en 1820), Alfred Desire (né en 1822), Alphonse Gustave (né en 1824).